mercredi 5 mars 2008

Bienvenue sur mon blog.

Je suis un cinéaste indépendant qui s'est d'abord spécialisé dans les films d'exploration souterraine ( spéléo) puis dans des documentaires tournés essentiellement en Afrique Noire. En parallèle, j'ai toujours été attiré par la fiction et depuis 1990, je me suis mis à réaliser aussi des courts métrages à "scénario".


Evidemment, ma production est devenue moins abondante, puisqu'il ne s'agissait plus des mêmes budgets que pour les documentaires et qu'il fallait une vraie équipe, des comédiens, des techniciens, des figurants, etc...
Je suis passé de 3 ou 4 docus par an à un film de fiction tous les 2 ans - et encore ! Dur,dur...

J'ai alors pensé à créer une association, "Travelling", à travers laquelle j'ai proposé mes services de chef opérateur-cadreur et le matériel dont je disposais, à des collègues réalisateurs, expérimentés ou débutants - ceci afin de pouvoir continuer à tourner le plus possible, même s'il ne s'agissait plus toujours de mes propres films -.


Aujourd'hui, notre association, qui peut ainsi mettre à la disposition de tout réalisateur des équipements de tournage et une structure de post-production (- à des conditions extrêmement abordables -) apporte chaque année un soutien matériel et technique à une bonne quinzaine de projets de films, cinéma ou vidéo.
Nous travaillons souvent en pellicule, avec trois caméras Super 16, deux 35mm (assez anciennes mais très efficaces: Arri II C et Cameflex) et une quinzaine de caméras 16mm, parmi lesquelles une caméra de plongée, une à très grande vitesse, des caméras de poing pour prises de vues acrobatiques ou " de terrain", ou encore, des prises de vues en multicaméras (caméras ACL, NPR, etc...).
Mais il faut bien vivre avec son temps, et nous faisons aussi, bien sur, de la vidéo -même si ça n'a pas le même goût que la pelloche, "c'est parfois bien pratique quand même!"
Comme tout le monde, nous utilisons du DV, et de temps en temps, pour le plaisir, une bonne vieille Beta SP.
A côté de cela, il ya bien sûr du matériel son, un steadicam, beaucoup déclairages, etde la machinerie traditionnelle (rails de travelling droits et circulaires, etc...)


Mais l'idée de base est que, finalement, le support n'est pas le plus important, c'est l'histoire qui compte en premier. Et il y a des films qu'il est indéniablement préférable de tourner en vidéo.
Même si, (quand on peut), la pellicule, c'est quand même le pied.
Et contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce n'est pas aussi cher qu'on pourrait le redouter, bien au contraire. - Avec notre système, en tout cas:
Nous arrivons souvent en effet, à diviser par 3 ou 4 le montant des devis de courts métrages traditionnellement pratiqués, sans concèder quoique ce soit à la qualité du produit fini.
Pour plus de détails, nous contacter -comme on dit-!
L'autre point clé est que nous prétendons, preuves à l'appui, que l'argent, même si c'est un mal nécessaire, n'est pas forcément un problème fondamental.
Il y a aujourd'hui tellement de systèmes existants et tellement de connexions entre la vidéo et la pellicule qu'on peut (presque tout) entreprendre, sans avoir forcément un budget élevé.
Il suffit d'y croire, et d'oser se lancer.
Seule condition, sans laquelle rien n'est possible cependant: Etre passionné, et le rester, envers et contre tout.
C'est une évidence, mais il n'est pas inutile de le rappeler : Rien sans passion!
Voila donc en quelque sorte notre "profession de foi" et la philosophie que nous défendons , et mettons en pratique, dans le cadre de notre association.
Nous ne prétendons pas avoir la science infuse ni détenir des solutions sur tout, et les débats sont ouverts. Mais échanger des idées, des astuces, des combines, des devis, des adresses, etc... est déja un premier pas vers la réalisation d'un projet.
De plus, tout le matériel est là.
Et en région, il y a de très nombreuses compétences , qu'on néglige trop souvent.
Enfin , est il besoin de le rappeler : Les tournages dans la France profonde sont un vrai bonheur, qu'il est urgent de redécouvrir.
Pourquoi ne pas en causer ?

2 commentaires:

anthony a dit…

salut alain ! Il est super sympa le blog ! et merci de me mettre en photo ! LOL

A bientôt

anthony a dit…

insidieux et plaisir intense de la decouverte du milieu cinematographique de surcroit, plaie d'argent n'etant pas de mise ,ravissement du dialogue simple, lecture fort à propos agrementée de photos sympathique! bravo pour votre blog! pas d'autre choix que de passer sous le nom du fiston, à trés vite! chantal